Bonjour à tous. 
Voilà la fin des vacances, et avec la rentrée, le retour plus ou moins difficile à la réalité...

L’Automne est sur le point de frapper à nos porteset la nuit regagne doucement du terrain, avançant vers l'équinoxe et le Sabbat de Mabon.

La nature se prépare jour après jour au repos hivernal qui approche, c’est le moment d'achever ce que nous avons commencé.

C’est aussi le bon moment pour commencer une démarche personnelle de thérapie ou d’apprentissage et avancer ainsi dans la connaissance de soi.

A mesure que les jours raccourcissent, la fatigue se fait sentir et nous fonctionnons un peu plus au ralenti.

 Ce mois-ci je vous parlerais donc de la citrine pierre d’énergie afin d’attaquer cette nouvelle rentrée.

 Gilles vous parlera de la vigne en ces périodes de Mabon époque des récoltes de raisin pour la fabrication du vin ; quant à Sébastien il poursuit son chemin sur les runes en vous parlant de Elhaz 15 -ème rune qui symbolise la réalisation de soi et la protection.

 Je vous annonce aussi que suite à un souci indépendant de notre volonté, notre newsletter ne sera plus envoyée par mail à notre plus grand regret.

Cependant, cette dernière ne s’arrêtera pas et restera disponible sur notre page Facebook https://www.facebook.com/La-Coupe-des-F%C3%A9es-323776927682571/

et sur le blog https://lacoupedesfees.jimdo.com/newsletter-2017-1/

ou nous vous partagerons le lien chaque début de mois via la page Facebook ou pour ceux qui le désirent vous la trouverez en début de mois directement sur la page d’accueil de la boutique en bas à droite https://www.lacoupedesfees.com/fr/

 

En vous priant de nous excuser de ne pouvoir continuer.

 Je vous souhaite une bonne lecture ainsi qu’un merveilleux sabbat de Mabon.

 

Gaëlle

  

La Citrine (par Gaëlle)

La Citrine est un minéral faisant partie de la famille des quartz.

Sa pigmentation jaune est dû à la présence de fer qui la compose.

Sa teinte peut varier du jaune très pâle à l’ambre foncé, certaines peuvent même afficher des teintes très brunâtres elles sont donc très foncées mais demeurent naturelles.

La citrine est un puissant régénérateur d'énergie, absorbe et dissipe l'énergie négative et protège l'environnement.

Par sa couleur chaude, attirante qui rappelle l'éclat et la chaleur du soleil, la citrine est très sollicitée, elle apporte le bonheur et la joie à celui qui la porte.

Cette pierre stimule principalement les chakras racine, sacré et le plexus solaire.

C’est de ces chakras que l’énergie devient physique car les blocages viennent principalement de ces chakras ; la citrine aidera donc à révéler ces blocages afin de pouvoir les éliminés.

Sur le chakra du troisième œil elle activera le processus de réflexion afin d’obtenir la clarté mentale

Elle aligne, purifie, active les chakras et équilibre les corps subtils.

C'est la pierre de fortune, de prospérité et de réussite.

Une citrine placée sur le côté gauche au fond d'une maison, apporte la richesse et protège des malédictions.

Émotionnellement, la citrine peut contribuer à éliminer les peurs et peut aider à surmonter un traumatisme émotionnel.

Elle soulage la dépression, l’inquiétude, le doute de soi, la colère et les sautes d'humeur irrationnelles.

Pierre puissante de l’élément feu, elle éloigne la fatigue et nous redonne de l’énergie.

L'action de la Citrine naturelle est plus forte et intense que celle obtenue avec de la Citrine chauffée.

Méfiez-vous lorsque vous souhaitez acquérir de la citrine car trop souvent la citrine proposée sur le marché est de l’Améthyste chauffée à très haute température ce qui n’endommage pas la pierre mais modifie ses énergies tout de même.

Cette dernière est utilisable mais ne comprends pas les propriétés minéralogiques de la citrine naturelle on l’utilisera plus sur sa couleur physique.

Sa couleur est assez reconnaissable car elle va du jaune citron au jaune miel(orangé).

 

Je vous laisserais faire la différence grâce aux photos des deux pierres l’une à côté de l’autre.

Purification et rechargement :

La Citrine naturelle peut se purifier à l'eau distillée salée, au sel pur ou à l'eau pure et son rechargement s’effectuera en plein soleil ou sur un amas ou géode de Cristal de roche.

 

La Vigne (Par Gilles)

La vigne, dont les traces les plus anciennes remontent à 7 000 ans, était connue en Mésopotamie.

On l’y désignait par le terme d’herbe de vie. Elle est aussi, avec le blé, une plante liée à Osiris, qu’on appelle parfois le seigneur du vin. Le culte et la culture de la vigne se sont propagés en Grèce pour s’y implanter vers – 1 700 à – 1 500 ans avant J.-C.

Si l’on connaît bien le dieu indissociable du vin et de la vigne en Grèce – Dionysos –, ce dernier semble être une divinité beaucoup plus archaïque dont le culte remonte bien avant la venue de la vigne en Grèce. Dionysos a certainement été confondu avec d’autres divinités si l’on en croit les plantes qu’il a en commun avec d’autres figures mythologiques : le figuier (Priape), le myrte (Hadès), le pin (Attis), la grenade (Perséphone) et le lierre (Osiris).

Dionysos est le dieu nomade de la végétation qui meurt et se renouvelle. Comme l’écrit Jacques Brosse, « s’il est un dieu qui corresponde au culte orgiastique et extatique rendu aux arbres sacrés, s’il est un dieu qui évoque la montée et le bouillonnement de la sève, mais aussi la mort hivernale des arbres, ce n’est plus à l’époque classique Zeus, mais son fils Dionysos », bien que, du temps d’Homère, son culte apparaisse scandaleux.

 

Tentons d’expliquer en quoi le dieu au thyrse, que l’on figure parfois couronner de grappes de raisin, a été si mal vu. D’un point de vue symbolique, Dionysos est le dieu du vin et de l’extase, condensant en lui-même le Ciel et la Terre. Il est l’union « de la spiritualité et de la sensualité, caractéristique de l’homme à la fois animal et divin ».

 La vigne, plante génésique, est indissociable du lierre, ils sont tout deux des plantes ambiguës qui ne sont pas véritablement des arbres. Walter F. Otto indique que « la vigne et le lierre sont comme deux frères qui se seraient développés dans des directions opposées sans cependant pouvoir renier leur parenté. » En effet, si la première est lumière et chaleur, le second est ombre et froidure. La vigne « meurt » l’hiver, tandis que le lierre, semper virens, reste vivace.

 

C’est lui qui fleurira tardivement, fournissant du pollen aux abeilles à la limite de l’hiver, puis, tout

comme la vigne, des baies que picoreront les oiseaux. A peu de choses près, les baies de la vigne et

du lierre pointent chacune un équinoxe.

A l’automne se déroulent les dionysies des champs qui marquent le début des vendanges et le pressage des grappes. Six mois plus tard, on goûte le vin lors des dionysies des villes. Mais, entre deux, il se passe quelque chose d’incontournable.

 

La peau du raisin contient des ferments. Lorsque les grains sont écrasés lors du pressage, ces ferments se mêlent au jus. Et là débute un lent processus de fermentation qui va donner de l’alcool et dégager chaleur et dioxyde de carbone.

Il est presque normal que cette opération ait été considérée comme magique,

et qu’on ait fait du vin une substance d’origine divine. « Le vin semble par sa transformation

restituer l’ardeur solaire captée à l’air libre », il est, en quelque sorte, une partie de la force ignée du

soleil différée dans le temps et que l’on boit à la morte saison.

 Dionysos est donc le « dieu mis en pièce et jeté dans un chaudron, et aussi une divinité qui se sacrifie pour tous, qui meurt [comme la vigne, en apparence] et qui renaît. Sa passion correspond à la fois au traitement automnal auquel est soumis le raisin, coupé et foulé au pied, et à la taille printanière de la vigne.

 

Sans doute, le vin est-il devenu le sang du dieu et c’est en tant que tel qu’on le célébrait lors des fêtes dionysiaques », quand bien même ce que l’on appelle le délire dionysiaque n’ait pas de rapport avec l’ivresse provoquée par le vin. C’est à nouveau que le lierre joue un rôle. Ce délire ressemble fortement aux effets d’une intoxication à la jusquiame, et ils s’apparentent beaucoup à ceux du lierre, une plante aux propriétés hallucinogènes déjà employée pour ces raisons en Grèce, et ce bien avant l’introduction de la vigne dans le monde hellène.

On a dit que, malgré sa toxicité, la consommation de baies de lierre permettait de contrebalancer l’ivresse bacchique. Il est probable que certains « débordements » se produisirent, expliquant en partie l’image « sulfureuse » de Dionysos et des ménades.

 

Ce que le conte mythologique laisse entrevoir en filigrane, l’ogham Muin nous le délivre beaucoup plus clairement. Cet ogham, taillé dans un sarment de vigne, nous renvoie irrésistiblement dans les bras de Dionysos. A l’image du délire dionysiaque, Muin est le signal qui nous apprend qu’il est nécessaire de se libérer des inhibitions, ainsi que d’un excès de contrôle sur soi-même, de toute chose qui entrave l’inspiration et l’intuition.

 

Muin met donc en évidence la présence de nœuds et de blocages, de limitations intérieures profondes, il révèle nos propres enchaînements. Comprendre le message de cet ogham, c’est abandonner la rigidité tyrannique qu’on s’impose et/ ou qu’on impose aux autres.

Nous retrouvons ces informations à travers un élixir floral du Docteur Bach, Vine. Observons ô

combien cela est similaire. Quand cet élixir nécessite d’être employé, c’est en raison d’une volonté

excessive de contrôle sur son entourage, ce qui fait que la personne de « type Vine » est autoritaire,

brutale, cassante, étouffante, c’est quelqu’un ne reconnaissant jamais ses torts et jouant le rôle de

véritable tyran vis-à-vis des autres.

 

 Gilles Gras / Books of Dante

 

Rune 15 : Elhaz, Eolh ou Algiz (Par Sébastien)

Accomplissement et Protection

La quinzième rune s’appelle Elhaz, Eolh ou Algiz et se prononce « ZZ ».

Porteuse de vie, de protection ou de défense ; Elhaz nous met en garde contre les dangers qui peuvent se présenter à nous dans la réalisation et l’accomplissement de nos choix de vie.

Tentations ou obstacles parsèment notre chemin et il faut apprendre à éviter ces pièges avec sagesse si vous ne désirez pas détourner votre attention et votre esprit de votre but.

Elle exprime l’harmonie : cette capacité à trouver l’équilibre entre notre être intérieur et les sollicitations du monde extérieur afin de trouver notre place au sein de la société. L’équilibre entre le plan matériel et le plan spirituel sans pour autant rejeter l’un ou l’autre.

Elle lie l’Âme des Hommes au monde du divin telle une connexion entre la Terre et le Ciel d’où nous recevrions une énergie, un cadeau, une influence…

Elle représente ainsi le pouvoir et la force intérieur de l’homme en quête de sacré, la communication avec l’humanité, les esprits et nos ancêtres.

Rune de protection personnelle par excellence, elle constitue un puissant bouclier contre les attaques psychiques ou physiques. Il est d’ailleurs possible de reconnaître au travers sa forme la garde d’un poignard ou les bois d’un Elan qui lui servent justement à se défendre.

Elle évoque la puissance d’esprit et de la vie humaine ainsi que la détermination, nécessaire afin de définir un objectif pour qu’il se réalise dans la matière.

Grâce à elle, l'homme peut enfin accéder à une autre dimension, une nouvelle conscience.

 

Utilisation en Magie :

Elle représente la plus grande défense qui puisse exister contre le mal ou les influences néfastes avec lesquelles chacun d’entre nous entre en conflit au cours de son existence.

Elle permet d’entrevoir la source d’un problème, de générer l’abondance et de réveiller des passions. Elle est également utilisée afin d’obtenir victoire, croissance, santé, force afin de surmonter les difficultés et vous permettre d’aller dans la bonne direction.

Elle permet de préserver les biens matériels tels qu’une maison ou un véhicule et est idéale pour tous les domaines touchant à la nuit et plus particulièrement à l’argent… la matière.

 

Son Tirage :

En divination, Elhaz évoque notre besoin d’élévation tant spirituel que matériel.

Un de nos côté sombre doit jaillir à la lumière du jour afin de nous libérer d’un poids ou des fantômes du passé qui nous empêchent d’évoluer.

Libérée de ce poids, Elhaz devient l’équilibre, l’élévation spirituelle sous la protection du monde invisible, d’un Ancêtre ou d’un guide Spirituel.

Néanmoins, si Elhaz symbolise l’équilibre, elle nous ramène aussi au sens des réalités en nous avertissant d’un risque potentiel ou d’un danger tels que la tentation ou la facilité.

Des personnes tenteront de vous détourner de votre chemin en semant la confusion et en vous distrayant avec des attraits éphémères tant matériel que spirituel. Il vous faut donc être vigilant et vous prémunir des influences extérieures, et même de vos propres désirs.

Soyez attentif à vos rêves, car ils peuvent vous révéler bien des indications sur ce qui peut vous menacer.

 

A l’endroit rune visible :

Porteuse de vie et symbole de jouissance, elle annonce un changement bénéfique ou un nouveau départ. Ce dernier peut-être une rencontre, une naissance ou une amitié sincère qui se dessine.

Un processus de guérison est en cours afin de cicatriser les plaies du passé ; vous êtes sous des influences bénéfiques et votre intuition vous protège des malheurs et des attaques extérieures.

Vous trouverez en vous l’esprit, la force et la volonté qui sont nécessaire afin de pouvoir avancer. Les temps sont propices à la création ou l’inspiration, il est temps d’aller de l’avant.

Des appuis importants vont apparaitre dans votre entourage, sachez profiter de cette force afin d’atteindre votre but.

 

A l’envers rune visible 

C’est un avertissement, l’annonce d’un échec, d’une escroquerie, d’une trahison, d’un rejet, d’une humiliation ; une personne vous manipule et vous devenez vulnérable.

Apprenez à surveiller vos dires et à cultiver le silence afin de vous préserver des pièges et tentations qui sauraient vous faire tomber ou se retourner contre vous car une déception pourrait survenir suite à des malentendus.

Méfiez-vous des nouvelles rencontres et des conteurs de rêves…. Vous devez vous prémunir d’influences extérieures ou même intérieures, en apprenant à vous méfier de vos désirs les plus profonds.

Faites preuve d’indépendance, de tempérance et de vigilance : écoutez votre instinct, économisez-vous et réfléchissez si vous voulez voir la situation se retourner à votre avantage.



A l’endroit Rune cachée :

Il y a peut-être quelques fantômes à faire sortir de votre passé, un sujet ou une situation compliquée qu’il faut éclaircir afin de pouvoir évoluer ; et ce même si cela doit amener à une déception.

La situation est instable et indique clairement un manque de volonté, il est impératif de reprendre confiance en soi car vous fait fausse route et devait revenir sur le droit chemin si vous ne souhaitez pas voir vos rêves partir en fumé.

Vous devez prendre des précautions vis à vis de votre environnement humain en évitant d'accorder trop facilement votre confiance.

Elle peut aussi indiquer le sacrifice personnel afin de pouvoir aider un proche.

 

A l’envers Rune cachée :

Elle peut nous indiquer une désharmonie ou une déconnexion avec les forces de la nature ou le monde extérieur. Des énergies de guérison et d’harmonie seront alors nécessaires afin de retrouver l’équilibre dans votre vie.

Il faut chasser les illusions et apprendre à rebondir en reconstruisant ce que le temps a détruit.

Dans le cas de difficultés, n’hésitez pas à vous faire aider par un proche afin de sortir de cette impasse.

 

Elhaz nous enseigne que le destin de l’Homme passe par son élévation spirituelle vers un plan dit supérieur. L’ouverture d’esprit et la volonté sont des attributs indispensables si vous désirez avancer sur votre chemin de vie.

Et, bien que le doute soit légitime dans chacune de nos actions, cette rune nous enseigne de ne pas douter de nous, de toujours lutter et dépasser nos limites pour atteindre nos rêves.

Même si les avis extérieurs sont bons à prendre, vous devez apprendre à vous préserver des influences extérieures mais également intérieures, à faire la part des choses en écoutant mais sans se laisser influencer… et n’oubliez jamais que la décision vous appartient toujours et qu’une fois prise, vous devez vous tenir à vos engagements

Des personnes tenteront de semer le trouble dans votre esprit et vous dévier de votre objectif. Vous devez apprendre à vous soustraire à ces distractions si vous souhaitez avancer évoluer.

Quoi qu’il advienne, la meilleure des protections demeure celle venant de nous-même, issue de notre indépendance et notre volonté.

 

 

J’espère de tout cœur que cette lettre vous aura plu et laissera un doux parfum de magie dans votre esprit.

N’hésitez pas à venir consulter la boutique pour plus d’informations, ou pour découvrir toutes les nouveautés que nous avons mises en place.

Je vous souhaite à tous une excellente rentrée, ainsi qu’un superbe mois de septembre, plein de joie, de bonheur et de rencontres magiques.

Gaëlle

La Coupe des Fées décline toute responsabilité quant à l’utilisation des articles faite par les utilisateurs. 

Nos produits ne remplacent ni la médecine ni les médicaments. Les informations thérapeutiques leurs étant associées sont données à titre purement indicatif des utilisations des pierres à travers les âges et les civilisations.