Bonjour à tous et bienvenue.

 

La nature resplendit un peu plus jour après jour, et nous invite à découvrir ses trésors.

 

L’été est à nos portes, un doux parfum de vacances commence à se faire ressentir, c’est peut-être un excellent moment pour s’accorder un peu de temps pour soi, apprendre à se connaître et se ressourcer pour passer un été tout en douceur.

 

 Inutile de partir loin cet été, il y a toujours des havres de paix à découvrir près de chez soi : un lac, une forêt, un sentier de randonnée, un arbre à l’ombre duquel bouquiner...

 

Peut-être est-ce le bon moment pour pratiquer la méditation qui est un excellent moyen pour se ressourcer et aiguiser ses sens. Si nous arrivons à vider notre esprit des petits tracas quotidiens et tenir le vide mental, nous arriverons plus facilement à focaliser notre esprit sur un but bien précis - ce que nous faisons lors de rituels ou de prières.

 

 La pratique de la méditation développe une certaine rigueur de l’esprit, permettant de contrôler les pensées vagabondes lors d’exercices de visualisation.

 

Ce mois-ci nous aborderons différents sujets qui, je l’espère vous permettront d’accueillir l’été avec sérénité.

 

Ce mois-ci j’aborderais le sujet de la calcite bleue pierre d’apaisement, de joie et d’amour.

 

Gilles nous parlera du miroir en divination et de sa symbolique générale.

 

Sébastien, quant à lui, à l’approche du solstice d’été et de la période des collectes de plantes, vous fera un petit rappel sur la collecte et le séchage des plantes.

 

Nous vous souhaitons bonne lecture ainsi qu’un merveilleux mois de juin.

 

N’oublions pas l’essentiel, prenez soin de vous et de vos proches.

 

 

La Calcite bleue (Par Gaëlle)

 La Calcite bleue est l'une des pierres les plus apaisantes pour le corps émotionnel.

 Amour, douceur, innocence, instinct maternel…c’est la pierre des familles heureuses car elle aide à communiquer avec amour et douceur.

 

 C'est une excellente pierre pour un début de traitement sur les blocages au niveau du chakra de la gorge. Elle ouvrira le chakra en douceur et permettra de fluidifier les énergies.

 

Elle pourra soulager l'anxiété pour permettre une meilleure communication.

 

Sur le chakra du 3ème Œil, elle contribuera à stimuler les aptitudes intuitives et paranormales, et est idéale pour la divination.

 

Elle facilite l'expression des pensées et des idées créatives.

 

Cette pierre permet d'avoir un sommeil régénérateur et profond, elle améliore la qualité des rêves tant sur le point de vue de la symbolique mais aussi à la compréhension et peut nous aider à se souvenir de ces derniers.

 

Sur le plan émotionnel, la calcite bleue permettra de surmonter le sentiment de fatalisme et à devenir plus optimiste.

 

Sur le plan physique elle peut être utile pour dégager la congestion des poumons et du système respiratoire.

 

Cette pierre sera d’une grande aide pour calmer les émotions en général.

 

En magie elle sera utilisée pour purifier l’énergie de l’espace rituel mais aussi pour apporter aide, soutien et protection à votre travail en lien avec le monde astral.

 

Enfin placée un bloc, une sphère…de calcite bleue dans une pièce de vie de votre maison renforcera le sentiment de quiétude et de bien-être. Elle sera parfaite dans le salon ou dans la chambre à coucher quand le mental est trop présent. Son énergie rassurante et relaxante, convient particulièrement aux enfants pour les détendre ainsi qu'à toutes les personnes nerveuses ou angoissées.

 

 

Purification & Rechargement :

 

 La Calcite bleue se purifie à l'eau pure et se recharge au soleil ou sur un amas de quartz.

 

 

Miroir : divination et éléments symboliques (Par Gilles)

Reflétant un monde alternatif inatteignable, le miroir ne laisse pas passer la lumière, qu'il se contente de nous renvoyer en l'image de notre double inversé. Il est bien loin d'être une invention récente, puisque le plus ancien objet de ce type remonte au VIe millénaire avant J.- C. L'on peut voir sur d'antiques fresques égyptiennes des personnages tenir en main un miroir, de même que dans la statuaire grecque (Aphrodite au miroir, entre autres).

 

Tantôt de nature solaire, en particulier lorsqu'il est symbole de sagesse permettant de profondément connaître le monde, il lui arrive d'incarner une dimension lunaire, puisque la lumière de la Lune n'est jamais qu'issue indirectement du Soleil. Observer en face le miroir n'a donc pas le même sens que d'obliger son regard à passer par deux étapes : le miroir serait alors un point de passage qui permettrait d'atteindre un but de manière détournée.

 

Il ne s'agit alors plus là de vanité mais de modestie ; l'on n'est pas placé seul face à soi-même, l'un face à l’ego, mais l'on active, de biais, son regard, pour quêter, peut-être, celui de l'autre. Le chaman sibérien ne procède pas autrement : à l'aide d'un miroir, il capte le reflet des deux luminaires – Lune et Soleil – qui sont eux-mêmes les deux grands miroirs célestes de l'Univers. Ainsi, la catoptromancie – c'est-à-dire la divination à l'aide d'un miroir (comme ceux en obsidienne noire finement polie que l'on trouve dans la boutique de la Coupe des Fées) – côtoie depuis bien longtemps d'autres mancies aux noms compliqués comme l'empyromancie (divination par la combustion des offrandes) ou encore la lécanomancie (divination par l'huile ou l'eau que l'on place dans un plat).

 

Grâce au miroir, le devin est donc censé sonder l'occulte, par le truchement des reflets de brume laiteuse que l'on voit à sa surface, exprimant une réalité dont la sincérité est peut-être l'expression d'une vérité. La divination par le miroir permet donc de spéculer, c'est-à-dire d'interroger, de questionner les esprits et de connaître l'avenir. Mais le poli fidèle du miroir peut parfois être cruel pour qui s'y mire trop souvent : tombant dans l'excès, la reine du conte de Blanche-Neige passe le plus clair de son temps à s'admirer, à se passionner pour l'image que reflète son miroir magique, mais s'étonne finalement de ce qu'il est capable de lui asséner sans cérémonie que son égocentrique vanité n'est pas le reflet d'une réalité sans filtre, mais l'exagération de son identité. Passé un seuil, son miroir travestit l'exactitude, révélant la profondeur de son âme déchue, qui n'est plus exactement la réalité, l'enveloppe charnelle du corps ne pouvant abriter quelque chose qui lui est peu conforme.

 

D'une harmonie présupposée, l'on parvient à la désagrégation de la perfection qui se produit lorsque se brisent miroir et illusion, le tout accompagné d'une cohorte de malheurs à n'en plus finir. Aussi, méfions-nous un peu des miroirs, puisque nous pourrions bien être capables d'y lire, de nous et pour nous, quelque chose de fort déplaisant.

 

© Gilles Gras / Books of Dante

 

 

Les Plantes en Magie (Par Sébastien)

 Initiatique et magique la roue de l’année fondée sur la conscience de la Terre et la vénération de la nature, est un calendrier agraire qui épouse le rythme des saisons, le cycle de la lune et de la vie.

 

Cette tradition qui je pense peut, être considérée comme un véritable art de vivre en osmose avec la nature offre l’opportunité à quiconque de considérer la nature comme la manifestation du divin. L’apprentissage des saisons et de ce qu’elles nous offrent contribue au développement spirituel de la personne et à l’amélioration du monde dans lequel nous vivons.

 

Vivre au fil des saisons nous permet d’apprendre à connaitre et utiliser les énergies naturelles qui nous entourent et qui associées aux Arts Magiques et à la spiritualité nous permet d’opérer les changements voulu tant dans nos vies personnelles que dans l’élaboration de nos rituels.

 

Parce que pour tout charme il faut des plantes, une bonne sorcière ne l'est pas si elle ne sait conserver ces plantes tout au long de l’année.

 

A l’approche du solstice d’été et de la période des collectes de plantes, j’ai pensé qu’un petit rappel sur la collecte et le séchage des plantes pourrait correspondre à la période du mois de juin.

 

 

La cueillette :

 La cueillette se fait au moment où les plantes sont en plein développement et durant l'un des deux jours de pleine lune. Toutefois, certaines plantes se ramasse traditionnellement le jour du solstice d’été ou le jour de la Saint Jean avec un athamé ou une bolline au manche blanc.

 

Ne récolter la plante entière et couper à quelques centimètres du sol en laissant deux feuille sous la coupe afin que la plante puisse reprendre.

 

Pensez à remercier la nature avec des prières ou des offrandes pour le cadeau qu’elle vient de vous faire.

 

Une fois la plante récoltée, écartez les feuilles endommagées ou morte et ne ramenez que les belles parties. Au besoin abandonnez les rejets sur place qui viendront enrichir le sol.

 
Le séchage des plantes :

 

 

 Un des meilleurs moyens pour préserver leurs caractéristiques, leurs parfums et leurs propriétés magiques durant une année consiste à faire sécher vos herbes.

 

Pour dessécher au mieux les herbes aromatiques, veillez impérativement à réduire au minimum le temps entre la cueillette et le séchage.

 

Il existe pour cela deux méthodes ; et bien que j’ai une préférence pour la méthode traditionnelle, je reconnais également que cela n’est pas toujours évident car elle nécessite d’avoir de la place.

 
La méthode traditionnelle :

 

Rassemblez plusieurs branches de la même espèce en formant une sorte de petit balai bien aéré et attachez-les à l'aide d'une cordelette dans une pièce ventilée et dépourvue d’humidité. Suspendez chaque botte la tête en bas et pour éviter les poussières vous pouvez disposer un sac en papier sur chaque botte. Il peut également être bon de mettre une petite étiquette sur la botte car lorsqu’elle sera séchée son aspect aura changé et il peut être compliqué de la reconnaitre.

 

Evitez de regrouper des variétés qui sont déjà en court de séchage ou de suspendre certaines variétés odorantes côte à côte car leurs parfums pourraient s'estomper.

 
La méthode contemporaine :

 

Malheureusement le temps et la place ne nous permet pas toujours de réaliser un séchage traditionnel car celui-ci demande entre 5 et 15 jours.

 

Une méthode, certes moins naturelle, consiste à dessécher les herbes au four, à basse température, avec la porte ouverte.

 

Disposez les herbes dans un plat en pyrex ou tout autre plat garni de papier sulfurisé.

 

Placez-les au niveau le plus bas et attendez qu’elles deviennent « croustillantes ».

 

Le temps de séchage varie en fonction de la quantité et du type des herbes à dessécher.

 

En général, après quelques heures, les feuilles commencent à se friper et à ont alors tendance à s’effriter entre les doigts.

 

La conservation de vos plantes :

 

 

A partir de ce moment-là, vous pouvez conserver vos herbes une année dans des pots en verre hermétique bien étiquetés, en un lieu sec et de préférence abrité de la lumière.

 

Vous devez alors décider si vous en faites une poudre ou si vous les conservez en feuille. Pour réaliser une poudre broyez finement les feuilles à l’aide d’un mortier et d’un pilon.

 

Si vous désirez conserver les feuilles entières, détachez-les avec précaution des tiges et amassez les dans le bocal.

 

 

 En espérant de tous cœur que cette lettre vous plaise, n’hésitez pas à venir consultez la boutique pour plus d’informations, ou découvrir les nouveautés que nous avons mises en place.

 

Gaëlle, Gilles & Sébastien

 

  

 La Coupe des Fées décline toute responsabilité quant à l’utilisation des articles faite par les utilisateurs. Nos produits ne remplacent ni la médecine ni les médicaments. Les informations thérapeutiques leurs étant associées sont données à titre purement indicatif des utilisations des pierres à travers les âges et les civilisations.