Bonjour à tous, le Printemps approche et la Nature reprend vie jours après jours. Le Soleil devient plus fort et les jours rallongent. C’est l’époque des commencements, le temps d’agir et de semer.

 

 C’est le moment de la naissance du jeune soleil, porteur de tous les espoirs ; et ainsi le temps de planter toutes les graines des projets futurs.

 

Le Sabbat d’Ostara qui se déroulera le 20 Mars cette année, se fête au moment de l’équinoxe de printemps car le jour et la nuit sont égaux, un moment propice pour prononcer des incantations de bannissement, que ce soit pour des personnes ou des projets.

 

Les œufs tiennent une place d'honneur pour cette fête car ils représentent le symbole universel de la fécondité et du retour à la vie.

 

Le mois de Mars est le mois du renouveau, c’est également l’époque du ménage de printemps ; la période idéale pour purifier notre intérieur et se débarrasser de toutes les mauvaises énergies et tensions qui se sont accumulées cet hiver.

C’est également le mois de l’équilibre et de la fertilité.

 

Le noisetier est l’arbre associé à ce mois de Mars ; il est symbole de sagesse, d’équilibre et de fertilité, le lien principal entre les trois mondes : céleste, terrestre et souterrain.

 Il représente l’univers souvent appelé Arbre de Vie.

 

 Ce mois-ci je vous parlerais du Cristal de roche, la pierre incontournable en lithothérapie, elle est destinée pour tous les usages purification, protection, rechargement… en bref c’est la pierre à avoir en priorité lorsque l’on débute en lithothérapie.

 

Gilles quant à lui, vous parlera de la Licorne cet animal mythologique et surtout légendaire issu de récits.

 

Et afin d’aborder ce mois de Mars avec le printemps qui arrive, Sébastien vous livrera quelques instructions concernant la purification.

 

Nous vous souhaitons bonne lecture de cette lettre en espérant quelle vous plaira.

 

Le Cristal de roche (Par Gaëlle)

 Le cristal de roche est un quartz très pur plus ou moins transparent. Ne vous attendais pas à avoir du cristal limpide comme du verre car quand la nature crée un cristal, il y a toujours des défauts ou irrégularité que l'on peut percevoir au touché ou à l’œil (type fêlures internes) car c’est lors de sa croissance que ces petites irrégularités apparaissent.

 

  Le Cristal de roche est souvent accompagné d'autres minéraux, de feldspaths et de calcite c’est pour cela qu’il n’est pas toujours très transparent.

 

 Cependant il existe de très belles pièces très limpides qui seront beaucoup plus coûteuses et agrémenteront plus une collection.

 

  C'est une pierre majeure en Lithothérapie, et peut être destinée à tous les usages c'est à la fois, un récepteur, un émetteur et un amplificateur. Très bonne pour la méditation et la concentration ; il est l'outil privilégié pour la clairvoyance. Le cristal de roche est proche de la nature et attire la pluie.

 

Facile à programmer, le cristal est un puissant amplificateur.

 

Il peut être utilisé en association avec toutes les pierres de couleurs car il est capable de décomposer la lumière dans toutes les nuances de l’arc en ciel.

 

Il guérit tout problème lié à l'appareil digestif.

 

Il a un effet apaisant sur le système nerveux tout entier et procure vitalité.

 

Pierre d'une puissante énergie, elle nous procure une protection sans faille et nous revitalise en profondeur.

 

C'est une pierre fabuleuse pour le travail de télépathie.

 

Il est couramment utilisé dans les exercices de rééquilibrage global car il agit indifféremment sur tous les chakras grâce à sa circulation d’énergie neutre qui permet d’activer n’importe quel centre énergétique du corps.

 

En Magie, le Cristal est très utilisé lors des incantations, il a un effet apaisant sur le système nerveux et favorise la clarté de l’esprit et la neutralité.

 

Il représente les deux pouvoirs créatifs primaires : le dieu et la déesse.

 

 Il lève le blocage de l’énergie dans le corps favorable à la méditation et intercepte les énergies perturbatrices et procure calme et harmonie.

 

La sauge et la glycérine sont souvent associées au cristal dans le cadre d’une purification, on l’utilisera principalement dans les rituels de guérison ou de protection.

 

Pour augmenter son pouvoir le placer à la lumière de la pleine lune toute une nuit.

 

C’est un amplificateur d’énergies très efficace lors de rituels ou une grande protection est nécessaire car il fait barrage à toute énergie négative qu’il emmagasine.

 

 Décharger après chaque utilisation car il conserve les énergies et le recharger au soleil ou dans un linge sombre pendant quelques heures.

 

 

 On le trouve sous différentes formes :

 

 -          Le Cristal de roche bi terminé naturel qui est un cristal ayant poussé dans les 2 directions il est formé de deux pointes qui permettent de faire circuler l’énergie dans les deux sens. Il est idéal pour le centrage et l’alignement des corps subtils.

 

  -          Le Cristal de Roche Monoterminé qui lui est utilisé afin de diriger l’énergie de façon précise car ses énergies circulent de sa base vers sa pointe.

 

  -          Les macles, druses ou amas de quartz sont des blocs de cristaux qui se rechargent seul en permanence. C’est pourquoi ils sont principalement utilisés pour recharger les autres pierres.

 

  -          Les ondes de formes permettent de ressentir les différentes ondes de forme mais également de déterminer lesquelles nous semblent les plus appropriées. On les utilise en méditation.

 

 

Purification et rechargement :

 

Sa purification s'effectue dans de l'eau distillée salée ; et son rechargement en plein soleil, privilégiant son levant.

 

 

La Licorne (Par Gilles)

 Illustration : Gustave Moreau, La licorne, huile sur toile, 1884-1885.

 

L'on a tous de la licorne l'image du cheval blanc de lait au front orné d'une corne torsadée. Ce sont là ses caractéristiques physiques les plus couramment projetées. Mais si l'on y regarde de plus près, la licorne est un animal composite beaucoup plus polymorphique que cela.

 

Est-il possible que des sur-ajouts d'éléments purent rendre l'animal aussi peu reconnaissable et visible au fil des siècles, en vertu de l’intarissable discours prodigué à son endroit ? Pas vraiment. Pourtant, entre son émergence orientale lointaine et les rangées de jouets à son effigie qui s'alignent dans les grands magasins, il a bien été question d'une métamorphose progressive de l'animal au fil du temps.

 

 Il est évident que la description qu’en donnait le médecin Ctisias au V -ème siècle avant J.-C. – pour lui, la licorne est une espèce d'âne sauvage à la tête rouge et aux yeux bleus – et la version fluffy-bunny qui s'est imposée partout à l’heure actuelle, plus qu'un pas a été franchi. Oui, parce que la licorne, ça n'a pas toujours été ce cheval blanc à la crinière aux couleurs de l'arc-en-ciel, affublé d'une espèce de cornet de glace retourné et fiché sur le front, oh non ! Allez demander à un enfant d'étaler ses jouets – Little pony, Polly pockey, Playmobil, Lego, Barbie ou que sais-je encore –, il y aura forcément au moins une licorne dans le tas. Et elle ne ressemble pas à celle que décrit Ctisias.

 

Vont maintenant déchanter celles et ceux qui vont apprendre que la licorne n'a pas toujours été comme ils l'imaginent.

 

Plus haut, j'ai parlé de polymorphisme, ce qui veut dire que la licorne se rapproche d'une chimère, en ce sens qu'elle est constituée d'éléments empruntés à plusieurs animaux qui existent bel et bien. Du cheval, de l'âne, de la biche ou bien encore de la chèvre, l'on en tire l'élément principal, c'est-à-dire le corps de la bête, quadrupède très svelte au col délié, lequel s'achève le plus souvent par une tête équine ou caprine, tandis qu'à son autre extrémité, c'est l'âne, voire le lion, qui servent de modèle pour la queue de la licorne, dont les pattes sont chaussées de sabots fendus à la manière de ceux du cerf et du taureau. Enfin, elle peut être glabre ou poilue, arborant en ce dernier cas parfois une barbiche, voire une sorte de crinière. Du point de vue du caractère, on dit la licorne douce, mais fière et orgueilleuse. Elle est parfois vue comme une créature mauvaise et cruelle au Moyen-Âge.

 

Farouche et brutale, elle voue, quand elle en rencontre un, une haine tenace à l'éléphant, et tente alors de l'embrocher avec sa corne, qu'elle a, dit-on, longue, droite et très brillante. Elle l'utilise aussi comme un moyen de dissuasion face à ceux qui chercheraient à s'en prendre à elle, bien qu'elle préfère fuir si elle le peut. Si elle est poursuivie, c'est que la licorne suscite la convoitise en raison des fabuleux pouvoirs logés dans sa corne frontale, dont le principal est de purifier tout ce qu'elle touche d'impur, de détecter la plupart des substances empoisonnées – venins, poisons, tout autres produits toxiques – et d'éloigner les démons.

 

Ses supposées propriétés en obligeaient la vente à prix d'or, et il n'y avait guère que les rois, les seigneurs aisés et les monastères opulents qui cherchaient à se procurer une corne de licorne. On en découpait de petits fragments, que l'on enchâssait dans diverses vaisselles à boire et à manger, parce qu'il était bien connu que la corne de ce fantastique animal garantissait des poisons quiconque en absorberait par mégarde ou via « les machinations d'une perfide marâtre », pour reprendre le bon mot de Serenus Sammonicus.

 

En France, on s'en servit comme tel à la cour du roi de France, en compagnie des pierres de foudre et autres bézoards, et ce jusqu'à la veille de la Révolution française. Il faut également dire que la licorne incarnait de merveilleuses symboliques : la puissance et la force surnaturelle, la justice royale, le faste.

 

Porte-bonheur augurant de bons présages, cette corne favorisait aussi la révélation divine, étant depuis longtemps liée à la chrétienté. L'on comprend que, dotée de toutes ces intéressantes qualités, l'homme n'ait pas hésité bien longtemps avant de partir à la conquête d'une corne de licorne, quitte, bien sûr, à tuer l'animal pour ce faire.

 

© Gilles Gras

 

La purification (Par Sébastien) :

Avec le retour des beaux jours, le mois de Mars s’annonce prometteur, salvateur et annonciateur de nouveaux départs et ou projets.

 

Après une accumulation d’énergie dans nos lieux de vie durant tout l’hiver, il va falloir faire table rase pour repartir sur une base solide ; pour cela nous allons réaliser au travers la purification un ménage de printemps en profondeur et retirer toutes ces énergies lourdes et néfastes.

 

La purification d’un lieu consiste à enlever les mauvaises ondes qui se sont accumulées tout autour de vous et qui entrave la réalisation de vos projets, ou qui vous gêne dans votre vie de tous les jours, malchance, accumulation de problèmes, santé…

 

La purification d’un lieu consiste donc à faire le vide autour de soi (le grand ménage des ondes que le lieu à accumuler), cependant la Magie n’aime pas le vide, c’est pourquoi après la purification, il faudra recharger le lieu. Pour cela vous pouvez utiliser des encens, des huiles, des bougies, de la musique douce, des pierres… Bien entendu vous pouvez également réaliser des séances de méditation accompagnées de prières qui correspondent à vos convictions.

 

Le rituel de purification peut s’effectuer plusieurs fois dans l’année, personnellement j’en réalise en moyenne deux à trois par an (printemps, automne et quelques fois un durant l’été car beaucoup de personnes passent chez moi durant la période estivale).

 

La première des choses à faire et de purifier votre environnement afin de chasser les influences négatives puis de les empêcher de revenir. Il est important que vous vous sentiez bien chez vous, comme si vous viviez dans une bulle qui vous protège et dans laquelle vous vous sentez bien et heureux de vivre.

 

Pour cela, je vous conseille de procéder à la purification avec de l’encens en grains (soit Benjoin de Sumatra ou de l’Oliban) ou une fumigation de Sauge blanche (vous pouvez également utiliser le nettoyant spirituel des Fées).

 

Procédez de la manière suivante :

 

Tel un stratège, vous allez devoir dessiner un plan logique de votre lieu de vie sur lequel vous allez repousser les énergies négatives.

 

Fermez toutes les fenêtres de la maison et ne laissez qu’une fenêtre au dernier étage (si tel est le cas) correspondant à la dernière pièce de vie que vous allez purifier.

 

Commencez par allumer votre encens dans la première pièce du bas de la maison. Tournez dans le sens inverse des aiguilles d’une montre sans oublier de fumiger les moindres recoins (les mauvais esprits aiment ces petits recoins).


Au fur et à mesure de la fumigation récitez une prière de votre choix, ne connaissant pas vos convictions, vous pouvez utiliser celle-ci :

 

Saint Michel archange des archanges, Prince de la milice céleste Défends moi dans le combat des esprits méchants. Garde-moi dans tous les actes de ma vie et permets-moi de rester dans la Lumière céleste. Je te supplie, Saint Michel, archange de Lumière Reçois mon pardon et protège-moi en purifiant ce lieu par cet encens.

 

Récitez trois fois cette prière par pièce en tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Je sais que cela prend du temps, mais cela est nécessaire.

 

Purifiez chaque pièce de la maison de cette manière en suivant un chemin logique, repoussant les esprits présents vers cette fenêtre ouverte. Si vous vous sentez bloqué dans l’évolution, comme tétanisé, continué à réciter ces mêmes phrases en insistant et continuant à avancer à petits pas.

 

Lorsque vous arriverez dans la dernière pièce, si vous ne l’avez pas encore rencontré auparavant, vous aurez certainement ce blocage. Insistez jusqu’à ressentir ces énergies néfastes quittez ce lieu qui est le vôtre.

 

Laissez la fumée de l’encens ou de la fumigation faire son action durant 20-30 minutes par pièce (le temps que les énergies négatives se mettent en suspension dans l’air.

 

Prenez soin de ne pas rester dans la pièce fumiger et qu’aucune personne ou animal ne soit dans le lieu.

 

À la suite de la purification, ouvrez toutes les fenêtres pour bien aérer puis placez du gros sel dans un bol dans chacune des pièces, laissez-le durant 7 jours et 7 nuits, puis jetez le dans un courant d’eau (à défaut les toilettes feront l’affaire). Celui-ci a pour effet d’absorber les ondes négatives restantes, c’est pourquoi il ne faut surtout pas les jeter dans votre poubelle ou votre jardin.

Placez un sceau de Salomon que vous trouverez très facilement sur internet au-dessus de votre porte (ou face à celle-ci), celui-ci aura pour fonction de repousser les énergies négatives vers l’extérieur. Vous pouvez le cacher derrière un cadre si vous ne souhaitez pas soulever de question de votre entourage. Vous pouvez bien entendu adapter en fonction de vos convictions (Miroir Pakua, Pentacle personnalisé, Croix du Christ…).

 

Voici ce que je récite personnellement comme rituel pour mes purifications (récitez trois fois par pièce dans le sens inverse des aiguilles d’une montre) :

 

« Par les forces de l’Air, du Feu, de l’Eau et de la Terre

 J’en appelle aux gardiens des éléments

 Afin de m’entendre et de me protéger.

 Par l’encens je purifie ce lieu afin que cet antre qui est mienne revive dans le calme et la sérénité.

 Par cet encens je chasse les mauvaises ondes et les esprits néfastes

 Par les forces de l’air, du feu, de l’Eau et de la Terre

 Que les esprits conjurent le mauvais sort ».

 

Le rechargement :

 

Si la purification est importante, le rechargement du lieu l’est tout autant, sinon plus encore.

La Magie n’aime pas le vide et il va falloir recharger le lieu une fois la purification effectuée afin d’éviter que le mal ne revienne trop vite. C’est une sorte de grande toile blanche sur laquelle nous allons devoir dessiner quelque chose, nous appellerons cela une charge.

Cette charge a pour fonction de combler le vide que nous venons de laisser et doit être travaillée en fonction de notre désir.

 

Pour le rechargement j’utilise personnellement la prière, un pentacle que je place devant la porte d’entrée, de l’encens, des bougies et des Wash.

Ils représentent ainsi les 4 éléments et l’esprit « Ether » avec la prière, l’encens pour l’air, les bougies pour le feu, le Wash pour l’eau et le Pentacle pour la Terre.

 

Lorsque nous rechargeons un lieu, nous le ferons dans le sens des aiguilles d’une montre et nous pourrons pour cela utiliser différents supports comme la prière, la méditation, de la musique douce, des bougies, encens, Wash pour le sol…

La prière ou la méditation sont à cette fin idéale car elles sont imprégnées de notre énergie.

 

Vous pouvez également utiliser des encens en grains, en bâton ou en cônes type bonheur, Argent, chance, commerce, réussite tous les jours… pour apporter une charge à votre environnement et le rendre propice à vos objectifs.

 

Ils auront pour effets de recharger positivement les énergies de la maison ou de votre commerce et vous aideront à vous sentir mieux dans ce nouvel environnement.

 

Vous pouvez également utiliser des huiles d’onction, des bougies, neuvaines des Saints ou de couleur, de la musique douce, des ondes de formes, pyramides ou sphères en pierres...

J’aime beaucoup utiliser des nettoyants spirituels à cette étape (Paix dans la maison, Unblocker, Adam et Eve…).

Ils sont variés dans leurs actions et sont surtout simple d’utilisation car il suffit de les additionner à votre eau de lavage.

 

De là, vous repartirez sur un environnement neutre.

 

Malheureusement nous n’obtenons jamais 100 % de résultat positif au travers une purification. Ce n’est que par accumulation de cette technique que nous obtiendrons un résultat frôlant celui-ci d’un lieu de culte.

Je vous souhaite un beau mois de mars.

 

 

En espérant de tous cœur que cette newsletter vous plaise, n’hésitez pas à venir consultez la boutique pour plus d’informations, ou découvrir les nouveautés que nous avons mis en place.
Nous vous souhaitons à tous une excellente semaine ainsi qu'une merveilleuse fête d’Ostara.
 Gaëlle, Gilles et Sébastien

 

 

 
  La Coupe des Fées décline toute responsabilité quant à l’utilisation des articles faite par les utilisateurs. Nos produits ne remplacent ni la médecine ni les médicaments. Les informations thérapeutiques leurs étant associées sont données à titre purement indicatif des utilisations des pierres à travers les âges et les civilisations.