Comment utiliser les Dagydes en Magie :

La Dagyde est un des outils sorciers qui fait le plus fantasmer les foules, et de nombreuses personnes me demandent souvent de leur expliquer le fonctionnement.


Pour beaucoup c'est le symbole de l'envoûtement, et donc de la sorcellerie dite néfaste.

 Au-delà de l’aspect noir de l’utilisation des poupées, ces dernières servent aussi bien à envoûter, qu'à guérir, bénir ou protéger les autres ou vous-même.


Ce n’est pas parce qu’il y a des millions de morts sur les routes que la voiture est néfaste, il en revient à l’utilisateur de faire attention et de respecter son environnement.


C’est pourquoi j’ai pensé qu’il serait bien de casser ce mythe en vous expliquant comment utilisé ce merveilleux support de notre pratique magique qui peut être vous aidera à faire le bien autour de vous.

Qu’est-ce qu’une dagyde ?

Comme en de nombreux autres points dans le processus Magique, ce système se retrouve dans de nombreuses croyances et traditions sur l’ensemble des continents et ceci depuis la plus haute antiquité.


Une dagyde est une figurine d’environ 15 cm de haut, dans laquelle on déposera les éléments corporels de la cible et autres accessoires afin de sensibilisé la matière à la cible.


Les Dagydes en cire sont les plus connues, et surtout les plus utilisées car les plus faciles à trouver dans le commerce; mais vous pouvez également la fabriquée vous-même à partir de différents matériaux (Cire, tissu, argile, papier, légumes) que vous sculpterez pour leur donner une forme humanoïde.


On privilégiera les matières qui se chargent facilement de la volonté de l'opérateur.

A l’origine, la dagyde n’est pas une bougie, elle ne l’est devenue qu’avec le temps sous certaines influences Catholiques.


Elles vous aideront essentiellement à guérir, bénir, protéger, les autres ou vous-mêmes. Elles peuvent aussi vous aider à vous défendre, renvoyer les mauvaises énergies ou à envoûter.


Il est important de ne pas n’oubliez que c’est les condensateurs fluidiques et l’intention focalisée par l’opérateur (charge imprimée) qui feront le travail.


La poupée n’est ici qu’un support qui aide à projeter la volonté du praticien ; et quoiqu’on en dise la Volonté est le principal ingrédient de toutes pratiques ésotériques.

Quand et comment :

Il est important de respecter les phases de la lune en correspondance avec le travail que vous allez effectuer.


Consacrer et chargé votre dagyde en lune montante pour apporter quelques chose (santé, guérison, chance, protection….) et en phase descendante pour bannir, enlever de la maladie…


Utilisez votre dagyde après le coucher du soleil, et uniquement éclairé à la lueur des bougies.

Si vous travaillez sur autrui, faites-le avec sa permission.


Réfléchissez bien à toutes les conséquences possibles. Parfois, même avec le consentement de la personne et avec tous les bons sentiments du monde, il peut arriver que cela se passe mal.

Préparer la dagyde :

Avant tout, il est important de choisir les éléments qui composeront votre dagyde, de les purifier et de les chargé ou magnétiser en fonction de votre volonté ou des maux que vous souhaitez guérir.


Vous pouvez utiliser des pierres, des huiles, des herbes sorcières ou médicinales que vous pouvez également consacrer aux Divinités qui pourraient vous aidez à atteindre votre but.


Les pierres de couleur chaude auront tendance à se charger d’énergie solaire et les pierres de couleur froide, auront tendance à se charger d’énergie lunaire.


Réunissez quelques effets personnels de la personne à traité (rognures d’ongles, cheveux, poils, etc.) afin de « vitaliser » votre dagyde.


Bien que c’est éléments soient quasi indispensable, une pierre ou une résine d’encens ferons l’affaire.


Une fois la dagyde et les éléments réunis, il vous faudra alors l'exorciser, la baptiser et la consacrer en la chargeant de votre volonté ou en la magnétisant.

1/ Exorciser la matière :

Il est important d’exorciser ou purifier la matière avant de la chargée, ceci permet de débarrasser la matière de tout trace énergétique qui pourraient interfèrerais avec le travail.


Pour cela, passez 7 fois la dagyde dans la fumée d'encens d'oliban (ou de sauge) et placez la sur un pentagramme dessiné sur un parchemin animal ou végétal. Vous pouvez également utiliser un carré de tissu dont la couleur sera en correspondance avec votre travail. (Ex : vert = chance, rouge =  amour, bleu = travail…etc.).


Il est également conseiller de réciter en même temps une prière en correspondance avec vos convictions.


Une fois fait, déposez la dagyde sur un carré de tissu ou le parchemin.

2/ Baptiser la dagyde

Tous les éléments sont prêts et nous allons maintenant passer au « Baptême » de la dagyde.


Cette étape est nécessaire pour « vitaliser » la dagyde et la chargée de la personnalité du patient.


Réunissez les effets ayant appartenu à la personne (rognures d’ongles, cheveux, poils, etc.), réduisez les en petits morceaux ; puis chauffer un clou assez long que vous enfoncerez au niveau du cœur puis que vous retirerez rapidement.

Le trou ainsi formé servira à recueillir les condensateurs et éléments corporels de la cible. Une fois rempli, le trou devra être rebouché avec de la cire afin d'éviter toute fuite.

Vous pourrez graver, si vous le souhaitez, des symboles magiques sur votre poupée de cire (sigils, symboles astrologiques, noms, date de naissance, etc…), tout ce qui lui donner un peu de la personnalité du « patient » et vous rappeler ce dernier.


Prenez ensuite une eau lustrale que vous aurez préparée en lune montante ou utilisez une eau bénite, puis baptiser la poupée au nom et prénom de la personne à traité en faisant par trois fois le signe de la croix sur la dagyde.


Il est plus évident pour les catholiques de procéder de la manière, mais si vous êtes de conviction Païenne vous pouvez laver la dagyde avec une eau lustrale à base de plante ou de pierre.


Reposez la dagyde sur son linge ou son parchemin et commencer par vous recentrer et visualiser le travail que vous allez effectuer.

3/ Consacrer la dagyde :

Là aussi, vous pouvez décider de vous lavez les mains dans une infusion de plantes ou les enduire avec une huile sorcière ou magique spécialement conçue et destinée à un effet précis.


Pour la formule de Consécration, vous pouvez si cela vous aide, utiliser la formule de consécration du Livre des Ombres.


Pour l'utilisation, chacun est libre de trouver sa propre méthode, mais faite un travail régulier, (magnétique ou non). Visualisez la personne guérie ou dans un état de bonheur.


Mains droite étendues au-dessus de la statuette récitez une prière ou incantation en fonction de vos convictions, passez à nouveau la dagyde 7 fois dans la fumée d'encens.


Lavez-la ensuite avec votre eau lustrale et essuyer la avec un linge blanc.

En réalité, il n’existe pas de rituel spécifique quant à l’utilisation de ce type de support.


Ce type de travaux est une succession de cérémonie équivalente à une opération de charge visant un objectif bien précis.


La durée d’action exercée sur une dagyde est en général de 28 jours ce qui correspond à un cycle lunaire.


A l’issu du rituel, la dagyde est soit allumée (si c’est une bougie dagyde), soit détruite rapidement puis enterrée afin qu’elle libère la charge active et atteigne sa cible.

Autre utilisation:

Si les Dagydes servent à envoûter, elles servent aussi à vous protéger des envoûtements.


Vous pouvez donc utiliser ces dernières pour réaliser une protection personnelle que vous placerez dans un dispositif de triangulation.


Pour cela faite une Dagyde contenant vos éléments corporels et baptisée la en votre nom.


Fixée la dagyde sur un morceau de bois d'un côté, un miroir bombé (type miroir convexe Feng-Shui) fixé de l'autre côté, et placez entre les deux un cristal de roche.


Le dispositif sera à refaire tous les ans.